Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Tai ji quan et symbolisme : le dragon 2

8 Mars 2019 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #TAIJI QUAN ET SYMBOLISME

 LE DRAGON ET LES SAGES

On relate que Confucius (Kong Fu Zi)   et Lao zi   se sont rencontrés, voici ce que Confucius répondit à ses disciples suite à sa visite à Lao Tan (Lao Zi) [1] : « J’ai vu cette fois le dragon dit K’ong tseu (Kong Fu Zi). Quand le dragon se ramasse, il forme un corps opaque ;  quand il se détend, il forme de brillants dessins. Il chevauche les nuées et les vapeurs, se nourrissant de yin et de yang. J’en ai eu la bouche bée et ne pus la fermer, comment aurais-je pu lui faire la leçon ? »

  

Voici en partie ce que le vieil homme (Lao Zi) aurait dit  à Confucius [2] ; une leçon de maître !

 

« Le véritable sage ne fait jamais parade de ses vertus ; il est simple et naturel dans toute sa conduite. Renoncez à ces grands airs prétentieux, à cet amour propre, à cette vie errante et ambitieuse. Quelle sottise de censurer sans relâche les travers d’autrui sans se rendre compte de la situation critique où nous réduisent nos propres défauts »

(on reconnait ici une profonde critique du confucianisme et de sa rigueur. De nombreuses anecdoctes  et histoires racontent les éventuelles rencontres entre Lao Zi et Kong Fu Zi ; ces rencontres sont quelquefois sujettes à railler la doctrine et le personnage de Confucius

  

Plus tard, Confucius sortit de son silence et s’adressa à ces disciples étonnés de son silence prolongé [3] :

 

« Le dragon change sans cesse de forme ; il apparaît et disparaît à son gré, il monte dans les nues, agit ou se cache, comme bon lui semble : que peut–on lui  dire ? Je vois où l’oiseau s’envole ; je sais que le poisson descend au fond des eaux et que les bêtes fauves vont se tapir dans les fourrés ; mais je ne puis me rendre compte de la nature du dragon qui monte dans les cieux porté sur l’aile des vents et des nuages. Lao-tse est aussi insaisissable que la dragon »

  

On a pu surnommé Lao Zi « semblable au dragon » , Kong Fu Zi ne posséda jamais ce privilège, par contre le dragon acccompagna sa naissance. Deux dragons veillaient à droite et à gauche de la colline où naquit Confucius. L' apparition de dragons était considérée comme un bon présage.

La naissance de Kong Fu Zi fut tout d'abord annoncée par une licorne. La licorne appartient aux quatre animaux mythiques porte-bonheur ; comme le dragon c’est un animal composite :

corps de cerf couvert d’écailles

une, ou deux, ou trois cornes

queue de buffle

sabot ou cinq orteils

 Son apparition annonce des événements heureux, la naissance de Confucius, au vu de son rayonnement encore intacte aujourd’hui semble le confirmer.

  

            Si les sages ou les saints comme aime à les appeler le P.Doré ressemblent au dragon ; c'est qu'ils sont  insaisissables tout comme leurs propos quelquefois. Le dragon possède avec le Dao ce point commun, la difficulté de les définir, c'est là l'importance des symboles qui par l'image ou les images qu'ils transportent font résonner en nous leur sens secret. Un maître de la voie pour désigner le Dao le décrivait ainsi[4] :

 

 « De cet océan émergent deux dragons entrelacés : l’un mâle, éclatant comme le soleil, aux plumes d’or flamboyantes est le maître de l’activité ; l’autre femelle, brillant comme la lune, aux écailles d’argent, est l’adepte de la passivité… »

 

[1] P193 Tchouang tseu

[2] P 55 Recherches sur les superstitions en Chine P.Doré

[3] P 56 recherches sur les superstitions en Chine P.Doré

[4] p 33 J.Blofeld Taoïsme : la quête de l’immortalité

 

 

Vous trouverez ci-dessous un lien vers une étude sur les animaux présents dans le grand enchaînement du style Yangjia michuan taiji quan. Les dragon, tigre, grue, moineau, serpent, cheval, coq d'or, singe vous sont présentés sous leur aspect symbolique. Pour en savoir plus sur ce fascicule de 50 pages et son auteur T.Lambert, suivre le lien ci-dessous

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article