Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Articles avec #citations tag

Les arts martiaux selon maître Wang Yen Nien

8 Janvier 2020 , Rédigé par Association Le Bambou Publié dans #CITATIONS

« Les arts martiaux taoïstes n’ont pas pour but le combat quotidien ; ce sont des disciplines physiques et mentales qui forment le caractère et structurent le corps. Aucun mal n’est fait à autrui ni à soi-même ; ces disciplines fortifient le corps et augmentent la longévité de l’homme »

WANG YEN NIEN

Lire la suite

Chant du Shi San Shi ; extrait

29 Août 2019 , Rédigé par Association Le Bambou Publié dans #CITATIONS

Chant du Shi San Shi ; extrait

Du mouvement et de ses applications, qu'est-ce qui est le plus important ? Vient en premier l'Empereur, ensuite l'énergie spirituelle, puis le ministre le corps. Réfléchissons ! Quelle est la finalité de ces principes ? Prolonger la vie en maintenant une bonne santé et ne pas vieillir !

Chant du Shi San Shi de Song Shuming livre de poche des bases essentielles du Yangjia Michuan taiji quan maître Wang Yen-Nien Amicale du Yangjia michuan Editions

Lire la suite

Le classique du Taiji de Wang Zong ; extrait

26 Août 2019 , Rédigé par Association Le Bambou Publié dans #CITATIONS

Le classique du Taiji de Wang Zong ; extrait

...C'est grâce à la pratique que l'on peut progressivement acquérir une compréhension de ce qu'est l'énergie. Fort de cette compréhension, on est alors sur la voie de la connaissance. Sans une longue pratique assidue, il ne sera pas possible d'accéder à un niveau où l'esprit est subitement éclairé...

Livre de poche des bases essentielles du Yangjia michuan taiji quan Maître Wang Yen Nien Amicale du Yangjia michuan Editions

Lire la suite

Chant du véritable sens du Taiji quan

23 Août 2019 , Rédigé par Association Le Bambou Publié dans #CITATIONS

Chant du véritable sens du Taiji quan

Sans forme ni apparence
(dans un état d'oubli de soi)

La vacuité envahit tout le corps
(interne et externe sont réunis)

En symbiose avec la nature
(va au gré de tes désirs)

Echo suspendu des Monts de l'Ouest
(immensité océane sous le firmament)

Le tigre rugit et le singe crie
(affine ton énergie yin)

Limpide est la source, calme est l'eau
(mets ton cœur au repos et ton esprit en éveil)

Fleuve tumultueux et mer agitée
(l'énergie originelle est fluide)

Développe tes facultés mentales et nourrit ta force vitale
(avec le calme de l'esprit et l'abondance du souffle)

Chant du véritable sens du Taiji quan livre de poche des bases essentielles du Yangjia Michuan taiji quan maître Wang Yen-Nien Amicale du Yangjia michuan Editions

Lire la suite

Paroles de maître ; maître Wang Yen Nien

21 Février 2019 , Rédigé par lebambou Publié dans #CITATIONS

Relevé dans l’article à l’hommage que Gilles Thibault a consacré suite au décès de maître Wang 

"Digne héritier d'une école de Taïijiquan rare et inestimable, il a répété maintes fois -et je l'ai moi-même entendu le dire- que...

 


"Bien qu'il existe une grande diversité d'écoles de Taïjiquan, celles-ci font toutes partie d'un remarquable héritage culturel commun. Chacune des écoles est une cristallisation de la sagesse des anciens Chinois et, à ce titre, elles méritent toutes d'être apprises et transmises". Wang Yen-nien

Quelle belle leçon de modestie et de tolérance ! 

De notre part, nous tenons à associer une autre déclaration de maître Wang à l’attention de tous les pratiquants des écoles de taiji quan que nous pouvons étendre aux autres méthodes et arts martiaux,

"J'aimerais que quelque soit le style de taijiquan que nous pratiquions, nous n'en venions pas à critiquer les autres styles, à proclamer que tel style est authentique, et tel autre ne l'est pas. Parce que tous ceux qui ont créé ces différents styles de taijiquan ont aujourd'hui disparu."
Wang Yen Nien

Lire la suite

Le chant du sabre ; école Yang

26 Septembre 2018 , Rédigé par Association Le Bambou Publié dans #CITATIONS, #QU'EST-CE QUE LE TAI JI QUAN (tai chi chuan)

Voici un chant consacré au sabre dans Taiji quan de J.Gortais

 

En montant sur le tigre, l'intention et le souffle s'expriment avec les sept étoiles.
La grue blanche déploie ses ailes en cachant ses pattes.
Le vent balaye le lotus sous les feuilles.
On regarde la lune en ouvrant le fenêtre et en se penchant.
On sépare en regardant à gauche et à droite.
On se défend dans les huit directions en s'armant de la navette de la fille de jade.
Le lion joue avec la balle qui roule en avant.
le boa géant de la montagne ouverte se faufile.
De gauche à droite, de haut en bas, le papillon s'amuse avec la fleur.
On tire et on se déploie comme un moulin à vent, en tournant le corps.
On saute des deux jambes pour frapper le tigre.
Le corps à moitié penché, on attaque les pattes du canard sauvage.
On pousse le bateau dans le courant employant le fouet comme une perche.
On se tourne avec les deux mains séparées en sautant la porte du dragon.
On fend la montagne Hua avec le sabre en avant.
Le sabre s'arrête comme le phénix rentre à son Nid.

TAIJI QUAN l'enseignement de Li Guang Hua la tradition de l'école Yang Jean Gortais

 

         Dans ce même ouvrage, suite à ce chant, vous pouvez trouver une description  des gestes d'une forme de sabre, quelques lignes sur le sens martial des gestes accompagnent le texte. J.Gortais la présente comme une forme traditionnelle de la pratique du sabre sans en précisant la source.

          Nous avons pu remarqué que cette description correspond à quelques différences près à la forme enseignée à Claudy Jeanmougin par maître XIE à Taiwan. Tous les pratiquants de cette forme, élève de Claudy ou de ces élèves trouveront matière à enrichissement.

         J.Gortais présente Li Guang Hua (son professeur)  comme un élève de Maître Luo, lui même disciple de Yang Cheng Fu.

Lire la suite

POEME

6 Février 2018 , Rédigé par Association Le Bambou Publié dans #CITATIONS

POEME

Dans les grottes du Dunhuang, j'ai lu l'extrait d'un poème que voici :

"A la naissance, l'esprit dort encore,
Quand il s'éveille, le corps est trop vieux.

Le corps se plaint que l'esprit naisse tardivement,
l'esprit regrette que le corps naisse si tôt.

Si corps et sagesse ne se rencontrent pas,
Combien de fois faudra t'il renaître ?

Si corps et sagesse se croisent,
A lors l'accomplissement est possible."

par Lin Chin-tai dans Yangjia michuan taiji quan volume II applications martiales

Lire la suite
1 2 > >>