Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU HEROUVILLE SAINT-CLAIR (PRES DE CAEN) CALVADOS NORMANDIE

lexique

Yong Fa 用法 quésako ?

21 Février 2024 , Rédigé par Thierry Lambert Publié dans #LEXIQUE

Littéralement : applications techniques  

 

YONG : usage

 

 

FA technique

 

 

Leurs utilités

 

 

 

 

 

  • Ce sont les utilisations potentielles des techniques contenues dans un geste, autrement dit l'expression du sens martial des mouvements.
  • elles permettent la mise en place du geste de la forme 

 

Principes à respecter 

 

  • l’écoute
  • la distance juste
  • la précision
  • l’implication
  • être à la disposition du partenaire, l’aider à parfaire son geste

 

Fin du travail avec partenaire, reprendre le travail de la forme

Lire la suite

Le WU QIN XI Du Docteur Hua Tuo

20 Novembre 2023 , Rédigé par Thierry Lambert Publié dans #LEXIQUE

« Quant au médecin Hoâ-t’ouo, qui finit centenaire vers l’an 220 de l’ère chrétienne, sa biographie est répétée deux fois dans l’Histoire. Il éclipsa l’ancien Piên-ts’iao. Il eut certainement connaissance de procédés exotiques, indiens, peut-être grecs. Il pratiquait l’acupuncture, appliquait des moxas, faisait des incisions hardies, après avoir préalablement narcotisé le patient au moyen d’une infusion de chanvre (chanvre indien, haschisch). Il tirait ainsi toutes les humeurs peccantes ; extrayait, rafistolait, rinçait les viscères ; recousait et appliquait une pommade merveilleuse, qui ressoudait les lèvres de l’incision en cinq jours de temps. L’histoire raconte en détail les plus abracadabrants de ses diagnostics. Il faisait vomir à ses malades, pour leur consolation, des couleuvres, des poissons, des insectes ; ce qui donne à penser qu’il était prestidigitateur, et suggestionnait les névrosés, tout comme nos aliénistes modernes. »

Extrait des TEXTES HISTORIQUES
Histoire politique de la Chine
TOME II
Léon WIEGER S. J.

 

 

L'ORIGINE DU WU QIN XI

 

 

 

Les annales des Hans postérieurs (25-220apJC) relatent que le docteur Hua Tuo  (111-208) aurait créé une série de mouvements imitant des animaux appelée le Wu Qin Xi (jeu des cinq animaux) Dans cet extrait de sa biographie, Hua Tuo s'adresse à son disciple Wu Pu :

 

« Le corps a besoin de mouvements modérés. En le remuant et le balançant de droite et de gauche, le souffle issu des céréales est convenablement réparti et assimilé. Le sang circule bien, et les maladies ne peuvent pas naître. Il en est du corps humain comme du gond d'une porte qui ne rouille jamais. C'est pourquoi les taoïstes pratiquaient des mouvements gymniques (dao yin) Ils imitaient les mouvements de l'ours, faisaient mouvoir toutes les articulations et les passes du corps afin d'éviter le vieillissement. J'ai moi-même une technique appelée jeu des cinq animaux (wu qin xi) c'est-à-dire le tigre, le cerf, l'ours, le singe et l'oiseau. Elle permet d'éliminer les maladies et  d'accroître le bon fonctionnement des membres inférieurs. Dès qu'un désordre est ressenti dans le corps, il convient d'exécuter le jeu d'un animal jusqu'à transpiration. Si l'on transpire beaucoup, il convient de s'enduire le corps de poudre. Après cela, le corps devient léger, vigoureux et l'appétit revient »

 

 

 

ASSOCIATIONS ANIMAUX/ELEMENTS

 

 

 

WU QIN XI  Synthèse de plusieurs écoles

BOIS

FEU

TERRE

METAL

EAU

Tigre

Léopard ou Dragon ou Serpent ou Cerf

Ours

Grue ou Cigogne ou Aigle

Singe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

WU QIN XI ; KESAKO ? 

 

 

WU

 

Les deux principes yin et yang, produisant les cinq agents, entre le ciel et la terre

(Wieger 39)

 

 

 

 

Caractères anciens

 

Cinq ; signe numérique. Cinq agents naturels  (quatre bras et le centre)[1]

 

 

On ajouta deux traits, pour figurer le ciel et la terre

 

 

 

Remarquons l’influence des cinq agents ou cinq mouvements  au vu de l’importante liste en rapport avec les cinq éléments, excusez du peu, (voir Ricci 5559) :

 

  • Les cinq vertus
  • Les cinq dynasties
  • Les cinq préceptes bouddhistes
  • Les cinq livres classiques ; Yi Jing, livre des Odes, Canon des documents, Mémoires sur les rites, Chronique de la principauté de Lu.
  • Les cinq souillures (bouddhisme)
  • Les cinq animaux domestiques
  • Les cinq viscères
  • Les cinq points cardinaux
  • Les cinq classes de deuil
  • Les cinq bonheurs
  • Les cinq peines
  • Les cinq planètes
  • Les cinq éléments
  • Les cinq lacs et les quatre mers
  • Les cinq céréales
  • Les cinq douleurs
  • Les cinq relations sociales
  • Les cinq péchés (bouddhisme)
  • Les cinq couleurs
  • Les cinq notes
  • Les cinq pouvoirs surnaturels (bouddhisme)
  • Les cinq saveurs
  • Les cinq désirs (bouddhisme)
  • Les cinq pics

 

  

 

 

QIN

 

Animaux sauvages

 Oiseaux ; volatiles

 

(Wieger 23) 

Arrêter ; saisir, capturer

(Ricci 954)

 

 

 

 

Xi  

 

jouer

 

(Ricci 1791

 

 

 

 

 

 

[1] On peut le voir également comme une figure représentant  un observateur placé au centre, regardant devant soi, derrière, sur sa gauche et sur sa  droite.

Lire la suite

Le point lao gong ou lao kong

13 Octobre 2023 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #LEXIQUE

Ce point est sollicité dans la pratique du dao yin qi gong en fonction de techniques particulières :

 

  • massage,
  • concentration sur le point  (appelé psychopuncture par G.Edde)
  • position de la main (paume du dragon)

 

 

Sens des idéogrammes 

 

Lao 

  lao

travailler à la lumière, la nuit, peiner, se fatiguer d’une manière extraordinaire (Wieger 126)

 

Gong 

  gong.JPG

piecePlusieurs appartements sous un même toit toit terme réservé pour le palais impérial depuis les Qin (Wieger 90)

 

Localisation du point Lao gong (maître du cœur 8)

 

  • Au milieu de la paume, entre médius et annulaire, les doigts étant fléchis touchant le métacarpien[1]

 

  • Entre le 2ème et me 3ème métacarpien, là où la pointe du médius touche la face palmaire lorsque le poing est fermé. Propriétés : apaise le cœur, calme la force spirituelle (le Shen), refroidit le sang et arrête l’hémorragie, diminue les œdèmes, soulage les douleurs[2]

 

Indications thérapeutique du point lao gong selon Sun Simiao[3]

 

Bouche amère, bouche sèche, chaleur de la bouche, chaleur de la paume des mains, colère joie et tristesse, diabète, douleurs du coude, douleurs de la gorge, Dysphasie, engorgement de la région thoraco-costale, et claviculaire, éructations incessantes, esprit songeur, exsudat purulent dans la bouche et haleine fétide, Hématémèse, hémorroïdes dues à la chaleur, ictère avec yeux jaunes, inversion du souffle, maladies « chaudes » avec agitation de l’esprit mélancolie et absence de sudation chaleur dans la paume des mains cardialgie corps brulant de fièvre agitation douleur de la base de la langue, maladies « chaudes » contractées depuis trois jours sans avoir pu provoquer la sudation, nausées et vomissements, rit sans cesse, selles continuellement sanguinolentes, vent et chaleur. (Excusez du peu !)

 

C’est sur cette même zone que la main prend appui lors de l’utilisation d’outils, cette zone est fortement sollicitée lors d'un travail manuel. C’est aussi là que l’on s’appuie (sur un manche d’outil afin de se reposer) attitude qualifiée péjorativement de « position du cantonnier ».  

 


 Bibliographie 

Atlas illustré d’acupuncture H.F Ullman

Méditation et santé Gérad Edde

Précis d’acupuncture chinoise Editions Dangles

Prescriptions d’acupuncture valant mille onces d’or traité d’acupuncture de Sun Simiao du VIIème siècle

 

Source photo : Pixabay


[1] Précis d’acupuncture chinoise Editions Dangles

[2] Atlas illustré d’acupuncture H.F Ullman

[3] Médecin du VIIème  siècle

 

Lire la suite

Yi xin xing qi, yi Dao qi qi Dao, Yi Qi Yun Shen, Qi Dong Shen Yi Dong

19 Septembre 2023 , Rédigé par Association Le Bambou Publié dans #LEXIQUE

Yi Xin Xing Qi

Avec la pensée diriger le qi

 

Yi Dao Qi Yi Dao

Là où va l'intention, le qi s'y rend également

 

Yi Qi Yun Shen

Avec le qi mouvoir le corps

Qi Dong Shen Yi Dong

Quand le qi se meut le corps se met également en mouvement

Voici quatre maximes qui conditionnent la pratique des techniques internes chinoises, leurs applications vont aussi bien au-delà 

 

____________________

Source 

Yangjia Michuan taiji quan Tome 1 C. Jeanmougin

Source photo

Pixabay

 

Lire la suite

Ma bu ; posture du cavalier ou pas du cheval

21 Août 2023 , Rédigé par Thierry Lambert Publié dans #LEXIQUE

 

馬步Ma bu  Communément traduit par « posture du cavalier » ou «  pas du cheval ».

 

Pourtant le caractère bu signifie marcher, faire un pas[1], il  traduit donc un mouvement et non pas une posture fixe, ne perdons pas un seul instant que toute posture appartient à un ensemble dynamique, ceci a son importance.

 

 

Description succincte de la posture :

 

           Les pieds sont parallèles, les genoux se portant à l’aplomb des orteils, pour cela il faut ouvrir les entrecuisses (les kuas), la tendance de l’articulation du genou[2] du fait de sa forme provoque lorsque les genoux fléchissent une tendance à l’en-dedans, nous pouvons remarquer ceci chez tous les débutants.

 

           Le coccyx se porte vers l’avant, la tendance générale du corps est la rectitude.

 

           Conserver le maximum d’appui des pieds au sol. Chercher à descendre le centre de gravité situé un peu en dessous du nombril (dantian inférieur, hara) Porter votre attention vers  le centre du corps et les pieds.

 

           Dans les formes de qi gong où cette posture est maintenue dans une optique de santé, il est préconisé de rester le poids du corps également réparti entre les deux pieds. Nous avons pu remarquer dans l’exercice du tir à l’arc (du ba duan jin) que la plupart des débutants portaient spontanément le poids de leur corps dans une seule jambe lorsqu’ils cherchaient « à tirer » dans une direction, ainsi ils ne tombaient pas dans le piège de la « double lourdeur », défaut sans cesse mis en exergue dans la tradition du taiji quan, ils expriment ainsi de manière naturelle l’action du vide et du plein  (lorsque l’action est dans la main droite, la jambe gauche est pleine).

 

         Le maintien prolongé ne peut se réaliser sans risque pour la structure qu'après une longue pratique associée à une écoute attentive du corps.

 

 

Effets de la posture du point de vue énergétique[3] :

 

  •            Actions sur les points jing (extrémités des orteils et points yong quan sous la plante des pieds)

 

  •            Action sur les points yuan situés aux alentours des chevilles, points en liaison avec yuan qi (énergie originelle) stockée dans les reins

 

  •            Action sur le dantian (l’énergie revient au dantian)

 

  •         Nourrit le yin, tonifie les reins, harmonise l’estomac, renforce la rate, fait circuler le foie et la VB

 

Remarques à usage des débutants

 

 

           Adopter un écart entre les deux pieds en accord avec vos possibilités du moment.

 

           Comment réaliser son écart de pieds ?

 

         Fléchissez le corps  en portant le poids du corps dans une jambe "l'idée de remplir la jambe", ensuite déplacer le pied vide sur le côté sans que le corps ne se déplace d’aucune sorte, le poids reste dans la jambe d'appui (cette condition a son importance) l’espace entre les deux pieds sera conditionné par votre possibilité de relâchement, de descente vers la terre.

 

 

         Le poids du corps est également réparti entre les deux pieds, cette posture favorise une certaine stabilité.

 

           Du point de vue de la flexion des genoux (laisser aux tendons et aux muscles le temps de se renforcer) Adopter donc une légère flexion des genoux.

 

           Chercher à acquérir le maximum de contact des pieds au sol et non pas seulement au niveau des tranchants externe des pieds, le poids du corps vient vers la racine des talons, la racine du talon se situant sous l’articulation de la cheville, le poids du corps se répartissant vers toute la surface du pied.

 

           Plier la taille en se relâchant (l’ensemble bassin/colonne/hanches)

 

           Conserver le dos droit, si notre intention est de rechercher le minimum d’effort, équilibrer la position du corps entre l’avant et l’arrière, la gauche et la droite, le haut et le bas, l’intérieur et l’extérieur

 

           Le regard se porte à l’horizon, le regard conditionne l’équilibre en liaison avec l’oreille interne et les mécanorécepteurs.

 

           Conserver les pieds parallèles possède son importance vis à vis de l’action sur les points yuan. Se positionner avec les pointes des pieds ouvertes vers l’extérieur peut satisfaire le pratiquant vis-à-vis du confort ainsi obtenu, par contre cette position n’engage pas d’action sur les muscles des jambes et les méridiens. Ne pas hésiter à diminuer la distance entre les deux pieds afin de pouvoir maintenir les deux pieds parallèles et ainsi bénéficier du maximum d’effet relatif à cette posture.

 

 

 

Exercice 

 

 

Cette posture est souvent mise en relation avec l’élément terre selon la théorie des cinq éléments de l'énergétique chinoise. Afin de confirmer cette affirmation, restez un temps relativement long dans la posture ma bu puis relevez-vous, observez les sensations relevées aux zones les plus sollicitées par cet exercice et reliez-les avec les trajets des méridiens.

 

________________________________

[1] Wieger 112 G

[2] Du fait de la petitesse du condyle interne du genou par rapport au condyle externe

______________________________________________________________

Quelques précisions sur le placement du bassin, des hanches et des fémurs

Prêtez-vous à cet exercice, placez-vous debout, pieds parallèles, écartés de la largeur des épaules et posez l'extrémité de vos doigts sur les faces externes des fémurs, précisément sur les grands trochanters, vous pouvez les sentir sous vos doigts sur les côtés externes des fémurs à hauteur de votre pubis, voici ci-dessous un croquis pour vous guider, sinon placez-vous allongé sur le sol sur le côté, l'endroit sensible sur le côté externe du fémur c'est le grand trochanter

Cherchez à mettre les fémurs en rotation externe, lorsque vous y arrivez, vous pouvez observer les grands trochanters se déplacer vers l'arrière, en même temps que la rotation externe des fémurs, vous pouvez également remarquer une mise en rétroversion du bassin et une flexion des genoux dans la continuité, la région des aines (les kuas) "s'ouvre". Chercher dans cette action le moins d'effort possible, les actions musculaires proviennent des muscles profonds de la hanche (les pelvi-trochantériens), chercher ainsi ce mouvement dans la profondeur du bassin. Le fait d'amener les fémurs en rotation externe favorise le positionnement adéquat pour "s'asseoir" comme on le dit quelquefois.
Un peu plus bas vous trouverez deux articles, l'un sur le kuas consécutif à un stage de Claudy Jeanmougin sur le sujet, et un autre sur Yao (la taille) bonne lecture..

 

_____________________________________________________________________________

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>