Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Taiji quan et symbolisme : le tigre 1

18 Septembre 2007 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #TAIJI QUAN ET SYMBOLISME ; LE TIGRE

 

 

   

 

 

 

  

     Nous trouvons pas moins de sept séquences de mouvements qui font allusion au tigre dans les enchaînements du style yangjia michuan taiji quan, en voici la liste :  

  • reporter le tigre à la montagne  
  • enfourcher le tigre et gravir la montagne 
  • se baisser et frapper le tigre 
  • se tourner et frapper le tigre  
  • pivoter à droite et terrasser le tigre 
  • reculer d'un pas, enfourcher le tigre 
  • bander l'arc et abattre le tigre 
  • le tigre se couvre la tête    

LE GESTE : BAO HU GUI SHAN  

 

 

     Ce geste BAO GUI SHAN  est particulièrement important puisqu'il constitue une charnière entre les différentes parties de l'enchaînement du style yangjia michuan taiji quan, il se place à la fin de chacune des trois parties ou duan du grand enchaînement.  Quelques définitions du dictionnaire RICCI ont retenu notre attention, elles vont pouvoir nous guider, et nous permettre d'approcher le sens ou les sens prêtés à ce mouvement. 

 

BAO  (RiccI 383)  

  • Porter dans ses bras 
  • tenir sur la poitrine 
  • embrasser 
  • étreindre  
  • Garder au coeur 
  • nourrir d'un sentiment  

HU (Ricci 2159) 

  • Tigre (le roi des animaux sauvages en qui le principe vital terrestre se trouve en perfection) 
  • Valeureux 
  • courageux comme un tigre  
  • féroce 
  • terrible comme un tigre 

GUI (Ricci 2820)   

  • Revenir, rentrer, retourner 
  • Se marier, s'attacher 
  • se dominer 
  • rallier 
  • Rendre, restituer 
  • imputer à, attribuer à, appartenir, faire partie  
  • être du ressort, revenir à  
  • Annexer, offrir, donner  

SHAN  (Ricci 4243)  

  • Montagne 
  • Mont 
  • Colline  
  • Tumulus 
  • tertre sur un tombeau 

 

 Retenons ceci :   

 

 

               BAO: garder au coeur; nourrir d'un sentiment  

             SHAN: la montagne 

             GUI: se dominer   

 

            Ce mouvement est directement relié aux adages distillés dans le Yi Jing, à l'hexagramme 52 KEN (l'immobilisation, la montagne), nous trouvons « Appliqué à l'homme, l'hexagramme traite du problème de la paix du coeur à acquérir, le coeur est très difficile à calmer... ». Précisons qu'un des trigrammes nucléaires inclus dans l'hexagramme KEN est le trigramme KAN; le coeur.[1] Dans la dénomination du mouvement et dans les images contenues dans l'hexagramme, nous trouvons deux images communes : la montagne et le coeur. Le rapport du tigre et de la montagne nous est expliqué par C.DESPEUX, elle nous apprend que: [2] « le tigre se cache dans la montagne quand les émotions provoquées par les attraits sexuels sont oubliés » et [3] « les passions oubliées, le tigre se terre dans la montagne ». L'attrait de la montagne n'est pas réservé au tigre, elle ne cesse d'attirer. Sur ce sujet, SCHIPPER nous dit que « Tous ceux qui veulent pratiquer le Tao et fabriquer des drogues (de l'immortalité), éviter les troubles et vivre cachés, tous ceux-là doivent entrer dans la montagne », nous dit le Maître-qui-embrase-la-simplicité, dans un exposé consacré aux ascensions, il poursuit; « Mais si on ne suit pas la méthode pour investir la montagne, on risque fort de courir à sa perte... » (il ne précise pas qu'elle est cette méthode !!!).

             Au regard de ces précisions et en les rapprochant des définitions relevées dans le RICCI, le mouvement « reporter le tigre à la montagne », représente la faculté de maîtriser les passions qui agitent le coeur; ces passions apaisées l'adepte peut « entrer en montagne » et cultiver l'art du Tao.    

 

 

LA PEUR DU TIGRE

      Le tigre est également un animal craint et respecté. C.DESPEUX avance au sujet des autres mouvements relatifs au « tigre », qu'ils seraient une allusion à un héros du roman « Au bord de l'eau »,le dénommé,  WU SONG qui devint le chef d'une milice après avoir été vainqueur d'un tigre énorme, aux yeux terribles et au front neigeux. Celui-ci gardait le col de Jing-Yang, WU SONG le tua avec la force de ses mains nues et débarrassa ainsi  la région d'un cruel mangeur d'hommes. Le tigre impose la peur, il fut redouté et combattu par les habitants des contrées qu'il habitait. Tseu lou, disciple de Confucius (Kong Fu Zi, maître Kong)  rapporte l'histoire de la femme en pleurs au pied du  mont TAI

 « Le père de mon mari, dit la femme, a été dévoré par un tigre, puis mon mari, et maintenant à son tour mon fils connaît le même sort   

 

 

 Et pourquoi ne changez-vous pas de lieu d'habitation ? demande Confucius

 - Il n'y a pas ici de gouvernement qui opprime le peuple

 Confucius fut très frappé par cette réponse

 - Voyez, mes disciples, un mauvais gouvernement est plus redoutable qu'un tigre »  

 

 

 

 

 

Cette peur occasionnée par la vision de cet animal, si elle est surmontée peut dépasser l'entendement humain et constituer un événement «extraordinaire », hors du commun.  WANG YEN NIEN nous conte l'histoire de LI GUANG : « un soir, il prit une pierre pour un tigre. Comme il eut peur d'être attaqué, il sortit ses flèches et les décocha sur le prétendu fauve. Comme  il était persuadé que c'était un tigre, toutes les flèches pénétrèrent dans la pierre. Quand il s'aperçut que ce n'était pas un tigre, il voulut renouveler son exploit, mais quoi qu'il fit, aucune de ses flèches  ne pénétra le rocher » WANG YEN NIEN explique à ce propos : « Le plus important est de focaliser toute son attention sur les images engendrées par la pensée créatrice, le yi »    

 

LE TIGRE SYMBOLE DE LA CASTE GUERRIERE   

 

     GUAN DI un des généraux tigres  (général de l'époque des 3 royaumes) est considéré comme le dieu de la guerre, de la littérature et également saint patron des confucianistes ; le « dieu de la littérature » est cité dans la liste des mouvements de l'épée du style Wudang et de l'éventail du style Yangjia michuan. Remarquons une nouvelle fois que l'influence taoïste dans les formes de taiji quan n'est pas unique, son influence exercée sur les arts internes est  partagée avec l'école confucéenne et le bouddhisme. De nombreuses expressions font référence au tigre et à sa valeur guerrière :    

 

 

  • HU CHANG la tente du général 
  • HU CHIANG un vaillant général
  • HU FU tablette à l'emblème du tigre accréditant un chef militaire 
  • HU PU démarche de tigre, allure martiale 
  • HU PEN guerriers intrépides      

Est-ce peut-être une manière de s'approprier cette qualité le fait d'associer une partie du corps ; l'espace pouce-index à l'image de la gueule du tigre ( Hu Kou)  Le style Yangjia michuan taiji quan met particulièrement en évidence cette zone à travers la position de la main et du poignet pendant la pratique de l'enchaînement.  

 

 

 

 

 

              L'ESPACE POUCE-INDEX : HU KOU   LA GUEULE DU TIGRE

      La forme de la main nous révèle une sorte de pince, le Ricci nous précise que Hu Kou (2159) la partie entre le pouce et l'index est un endroit dangereux. L'expression Kou you sheng se traduit par ; échapper de la gueule du tigre avec la vie sauve, l'échapper belle. Pendant la pratique de l'enchaînement, la main reste neutre en adoptant cette position caractéristique qui contient en elle toutes les autres possibilités martiales. Elle peut donc se transformer en poing, en tranchant de la main, en pique des doigts, en attaque de paume ou devenir une main de contrôle d'un  éventuel adversaire à travers des techniques nommées Qi Na 

 

 

Qi Ricci (890)

 Prendre ou tenir d'une main ferme ; gouverner ; diriger ; régler ; conduire

 Maintenir ; garder avec fermeté ; observer constamment

 Contraindre par la force 

   

 

Na Ricci (3585)

Saisir ; prendre (tenir avec la main)

Arrêter (un criminel) ; appréhender

Retenir ; empêcher ; tenir bien en main

      Nous avons pu observé que le tigre est associé suivant la théorie des 5 éléments au bois, et par extension à la saisie ou au contrôle.  

 

  

 

Tableau des correspondances entre les éléments, les animaux, les techniques martiales et les tactiques   

 

   

ELEMENT  

EAU

 

BOIS

 

FEU

 

TERRE

 

METAL

 

ANIMAL

 

SINGE

 

TIGRE

 

LEOPARD

 

OURS

 

GRUE

 

TECHNIQUE

 

PIQUE

 

SAISIE

 

POING

 

PAUME

 

TRANCHANT

 

TACTIQUE

 

ESQUIVER

 

PROJETER

 

FRAPPER

 

BLOQUER

 

DETOURNER

 

 


[1] Nous remarquons qu'un livre tel que le YI JING, qui est considéré comme le plus ancien livre de la Chine , et qui fût étudié par LAO ZI et CONFUCIUS, est non seulement un livre de divination, ou même un traité philosophique, mais aussi un ouvrage décrivant des pratiques qui se sont perpétuées jusqu'à nos jours.

[2] p237 DESPEUX La moelle du Phénix rouge

[3] p235 DESPEUX La moelle du Phénix rouge 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article