Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Yao ; le moteur du mouvement en taiji quan et qi gong (dao yin)

7 Septembre 2017 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #LEXIQUE

Qu’est-ce que la taille ?

 

Ce terme appartient au vocabulaire du taiji quan et du qi gong,  anatomiquement il ne correspond pas à la représentation occidentale de la taille localisée au-dessus des sommets des ailes iliaques du bassin.

 

Etudions l’idéogramme, voici ce qu’en dit  le dictionnaire Ricci :

 

 

  yao

YAO   (5679 Ricci)

Les reins (région lombaire) ; les lombes, la taille

 

 

Remarquons l’association reins et colonne lombaire, en énergétique chinoise les reins sont classés parmi les cinq organes, ceux-ci sont placés le plus bas dans le corps, ils sont donc qualifiés de yin de yin. Etudions les traits placés à droite de l’idéogramme YAO :

 

 
  partie-droite-du-caractere-yao.JPG

signifient : demander, rechercher, vouloir, désirer[1]. 

 

C’est associé aux traits suivants (côté gauche de l’idéogramme YAO) que l’idéogramme YAO prend le sens de reins.

 

  ideogramme-croissant-lunaire.JPG

Signifiant  croissant lunaire entièrement visible[2]

 

La théorie des cinq éléments rattache les reins à l’élément eau, donc par analogie au milieu de la nuit, ce qui explique la lune contenue dans le pictogramme. Les reins et son entité psychique le ZHI (le vouloir) sont le fondement de la vitalité et de la volonté de l’individu. Ceci explique pourquoi YAO qui contient la fonction énergétique des reins puisse être considéré comme le moteur du mouvement dans la pratique des mouvements du taiji quan et du dao yin qi gong.

 

Au sujet de la taille, C.Jeanmougin va plus loin que la définition communément admise, il ajoute deux parties encore à l’ensemble reins/lombaires. Il considère YAO comme une unité comprenant les iliaques (ou bassin), la colonne lombaire, le sacrum, et les articulations coxo-fémorales (les hanches). Cette unité fonctionnelle comme il l’appelle a une part importante dans la construction des mouvements de la forme du taiji quan et dans ses applications comme dans le tui shou. Nous pourrons observer que dans le cas des absorptions frontales, le mouvement de la taille adéquat correspondra à une flexion,  le coccyx se dirigeant vers l’avant en entraînant le reste de la colonne à sa suite (sacrum, lombaires, dorsales…) Pour les absorptions latérales, ce seront les hanches (ou articulations coxo-fémorales) qui participeront principalement au mouvement. Plusieurs actions peuvent se combiner ; flexion de la taille puis rotation des hanches par exemple, la flexion de la taille participe au renforcement de la zone, les muscles se mettant en contraction. Il n’existe pas de mouvements purs mais le plus souvent des synergies de mouvements.

 

 La colonne vertébrale se compose d’un ensemble de vertèbres, de disques articulaires, de ligaments, et de muscles formant schématiquement un tube contenant la mœlle épinière, de celle-ci sortent les nerfs qui vont innerver les tissus à hauteur de chaque vertèbre. Mettre à rude épreuve cette colonne constitue un risque non négligeable de créer des lésions à moyen ou à long terme et ainsi d’altérer sa santé. Que vous puissiez devenir conscient de votre « arbre de vie » représentée par votre colonne ainsi que du fait de l’importance d’en prendre soin tout comme l’ensemble de votre corps, est notre plus grand souhait.

 


[1] p 773 dans Wieger caractères chinois

[2] p 646 Wieger caractères chinois

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article