Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Articles récents

LEGUMES LACTOFERMENTES

25 Août 2017 , Rédigé par Sophie Girard, photos T.Lambert Publié dans #Les RECETTES

 

 Carottes lactofermentées à la coriandre



                 La recette présentée ci-après est très largement inspirée des recettes de Marika Parisse présentées dans le magazine Cuisine bio N° 17 (Automne 2007). Il s’agit d’une recette de légumes lactofermentés.              
                 Pourtant de nature curieuse,  je ne connaissais pas cette méthode de conservation, cette recette m’a beaucoup intéressé  car elle est facile cependant à réaliser. Outre le chou de la choucroute, je ne savais pas que d’autres légumes pouvaient subir ce procédé…et voilà, chose faite, réalisée, goûtée, digérée. Au final, je trouve ça plutôt chouette…tout d’abord cette méthode permet ponctuellement d’écouler des légumes en grande quantité sans pour autant avoir à en faire des quantités astronomiques et passer l’après-midi à préparer des bocaux stérilisés ou des sacs de congélation. C’est facile à réaliser sans matériel spécifique et possède beaucoup d’avantages ; on peut emporter ces crudités en pique-nique ou se confectionner tout simplement une réserve pour les jours où on n’a pas trop envie de cuisiner et pour les imprévus. De plus c’est bon, ça permet de varier les façons d’accommoder certains légumes et la fermentation multiplie les bienfaits nutritionnels…Bien sur, il faut respecter le délai de minimum 3 semaines pour que la fermentation soit effective…mais après…bon appétit….

                 Pour plus de renseignements sur les bienfaits de la lactofermentation, lire le dossier de Cuisine Bio…

 


Ingrédients :
Carottes
Oignon
Romarin, laurier, sarriette du jardin (oui, c'est facile à faire pousser ou même en pot sur une fenêtre si on ne possède pas de jardin)
Coriandre
Gros sel


Verser de l'eau bouillante sur bocaux et couvercles

 

Préparer les simples, romarin, laurier, sarriette

Découper l'oignon en lamelles

Si les carottes sont bio, les brosser puis les raper

Déposer laurier, sarriette et romarin  au fond des pots.

Remplir les bocaux avec l'oignon et les carottes

recouvrir le tout avec la coriandre et le gros sel

 

Verser de l'eau pure  jusqu'en haut des bocaux

 

fermer le pots et les stocker pendant trois semaines avant consommation 

 

 

 

Bon appétit ! 

Lire la suite

Vu sur le Web ; Yangjia Michuan Taiji Fan - Noëlle Kasai

23 Août 2017 , Rédigé par lebambou Publié dans #VIDEOS : éventail Yen-Nien

 

Eventail Yen-Nien par Noëlle Kasai (extrait)

Lire la suite

LE ROSEMARIN ou vin de romarin

21 Août 2017 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #Les RECETTES

 

tigre_cuisinier.jpg

 

A un quart de litre de vin rouge ajouter ½ poignée de romarin, 2 clous de girofle, ½ cuillère à café de cannelle et deux cuillères à café de sucre.

 

 

Mélanger bien et laisser macérer la préparation pendant 48 heures

 

dans une bouteille hermétiquement fermée.

 

Déguster à raison d’un fond de verre avant un repas et ceci pendant quelques jours. Ce mélange selon M.Mességué est diurétique,  il associe les vertus du vin rouge (si on le consomme raisonnablement et s'il est de bonne qualité) aux vertus du romarin, le résultat donne un vin très parfumé.        

 

Si l’on désire augmenter le pouvoir tonique de ce rosemarin [1], il suffit d’ajouter un morceau de gingembre à la préparation.

 

___________________________________________

Sources :

M.Mésségué Mon herbier de santé 

 

[1] Le nom de la préparation ;  rosemarin est de mon invention, c’est un dérivé de rose marine, un autre nom donné au romarin

Lire la suite

Vu sur le Web ; shi san shi (13 postures ou treize mouvements) par Hervé Marest

19 Août 2017 , Rédigé par lebambou Publié dans #VIDEOS : shi san shi 13 postures ou 13 mouvements

L'enchaînement du shi san shi du style Yangjia michuan taiji quan

 transmis par Me Wang Yen Nien 

 par Hervé Marest

 

 

Lire la suite

Qu'est-ce que le qi gong ?

15 Août 2017 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #QU'EST-CE QUE LE DAO YIN QI GONG

LES ORIGINES DE LA GYMNASTIQUE  CHINOISE

DAO YIN QI GONG ou tao yin chi kung


               Dans le tombeau de la marquise de Dai  (daté de 168 av JC) a été découvert en 1972 parmi de nombreux objets un tissu orné de postures annotées de commentaires sur leurs exécutions et sur leurs indications thérapeutiques. Cette découverte atteste que des pratiques psychocorporelles cherchant à améliorer la santé, voir à allonger la durée de vie ou tout au moins la rendre plus facile ont eu cours depuis bien longtemps en Chine. Le daoyin qigong ou tao yin chi kung  plonge ses racines dans le foisonnement de pratiques influencées par trois grands courants de pensée ; le confucianisme, le taoïsme, et le bouddhisme.
Parmi les nombreuses écoles de dao yin qi gong toutes ne poursuivent pas les mêmes buts, l'entretien de la santé, la protection de l'intégrité physique, la recherche spirituelle, l'exercice comme moyen thérapeutique, la réalisation personnelle sont des exemples parmi d'autres de la richesse des gymnastiques traditionnelles chinoises. Les écoles de qi gong, toutes tendances confondues s'entendent sur le fait de concentrer l'attention sur le corps, la respiration et les sensations,  c'est certainement pour cette similitude avec le yoga indo-thibétain  que l'on a pu appeler ces techniques « yoga chinois »  

                

                Il est impossible de décrire tous les exercices qui composent le dao yin qi gong, cependant nous pouvons tenter cette proposition de classification des exercices de santé chinois.

 

Exercices de mobilisation

Ces exercices s'exécutent lentement et sans effort, l'esprit est à l'aise, le corps l'est également. Il s'agit de le dynamiser sans le blesser en cherchant à améliorer la mobilité articulaire. La mobilisation en douceur contribue à améliorer la circulation de l'énergie dans les zones sollicitées. Les articulations sont considérées par les Chinois comme des barrières énergétiques.  Ces mobilisations ont pour effet d'ouvrir ces barrières, obstacles à la circulation de l'énergie.

  

« Le fait que l'eau ne croupisse pas et que le gond de porte ne pourrit pas est du à leurs mouvements »
SUN SIMIAO (581-682) Médecin chinois

    

exercices concernant le maintien de la posture

                Appelé  zhan (se tenir debout)  zhuang (pieu)  gong (travail  ) Zhan zhuang gong pourrait se traduire par « l'habileté dans la pratique posturale » ou « faculté de se tenir debout  de manière équilibrée »

 Le caractère Gong est composé de deux traits horizontaux reliés entre eux par leur milieu par un trait vertical. Le trait vertical représente l'homme dressé entre terre et ciel, les deux traits horizontaux représentant la terre et le ciel. Le trait vertical représente également l'image d'un pieu planté en terre symbolisant la verticalité (l'axe corporel passant par le sommet du crâne et le milieu du périnée) Il représente l'observateur placé au centre, témoin  des manifestations du monde tangible. Il est aussi le point d'équilibre entre les six directions de l'espace (devant, derrière,  à gauche,  à droite, en haut, en bas) 

                  Le principe du zhan zhuang gong est de maintenir la posture sans effort et sans rigidité en laissant libre cours aux circulations qu'elles soient sanguines, nerveuses, énergétiques. Il s'agit de renforcer la structure tout en respectant les paramètres de placement des segments corporels en fonction de la physiologie. Ils permettent une prise de conscience de l'équilibre, de l'axe corporel, des localisations des tensions corporelles, de la respiration.

   

Techniques respiratoires

   

                Il n'est pas possible en quelques mots de détailler les techniques respiratoires utilisées en daoyin ou tao yin. En restant simple, la technique respiratoire de base ou d'étude consistera à associer les phases respiratoires aux mouvements globaux du corps. Ceci consiste à associer l'ouverture ou l'extension du corps avec l'inspiration et la fermeture ou la flexion avec l'expiration.
          Au fur et à mesure des progrès dans la pratique, la respiration tendra à devenir de plus en plus subtile ; voici deux images afin d'illustrer cette caractéristique :

  • "ne pas faire vaciller la flamme d'une bougie" en exhalant le souffle pour la phase expiratoire (hu)
  • comme "humer une fleur ou un parfum" pour la phase inspiratoire (xi)

          Cette technique respiratoire issue de la méthode Tu Na (littéralement rejeter, prendre) est associée au début de la pratique, à la saison printanière, à l'élément bois, à l'organe foie, aux muscles et tendons, à la souplesse, et à la couleur bleu/vert. Cette technique fait office de nettoyage, il sera souhaitable ensuite de faire évoluer celle-ci en inspirant et en expirant par le nez, voir le tableau ci-dessous : 

 

Phases respiratoires

Effets

Orifices

 

Inspiration

Tonification

Nez

Entrée du qing qi

(qi pur)

Expiration

Dispersion

Bouche

Evacue le xie qi (lourd et grossier)

Nez

Limite les déperditions de qi

 

 

Exercices de concentration sur les zones corporelles, les trajets ou coulées énergétiques et sur les points d'acupuncture

   

               Il est plus judicieux de procéder du plus concret au plus subtil, du structurel vers  l'énergétique, du palpable vers l'impalpable ceci nous semble une voie pleine de bon sens surtout à l'attention des débutants.  

 

Massages et auto-massages

           

Les manoeuvres du massage chinois ont ceci de particulier :

 

  • utilisation des différentes parties de la main (doigts, paume, tranchants, dos de la paume, talon de la paume et du corps, coudes)
  • variations dans l'intensité des manoeuvres (de fort à léger)
  • variations dans la vitesse d'exécution (de lent à rapide)     
  • variations dans le but recherché (tonification, dispersion, harmonisation)
  • variations dans la durée

Une pratique régulière basée sur l'écoute permet d'adapter lors de la pratique personnelle les manoeuvres en fonction de la période de la journée, de la motivation (de quoi j'ai besoin ?)  et du temps disponible.

SES ORIGINES PHILOSOPHIQUES

                Le dao yin qi gong est bien plus qu'une simple gymnastique, il s'inscrit dans la tradition chinoise. Nous trouvons des références aux exercices de santé chinois dans les textes classiques de la pensée chinoise tels que : le Dao de jing de Lao Zi, l'oeuvre de  Zhuangzi, le Yi Jing (traité des mutations), sans oublier le Nei jing su wen (traité de l'interne), considéré comme la bible de l'acupuncteur, texte exposant l'énergétique chinoise.

                 Le contexte géographique et historique de la Chine fait qu'elle s'est trouvée enrichie au contact des autres peuples et cultures, ceci peut expliquer la richesse gestuelle et symbolique des exercices de santé chinois

 _________________________________________________

 EN SAVOIR PLUS

      

 QI GONG : DIFFERENTES APPELATIONS OU DENOMINATIONS voir ci-dessous

      http://corps-souffle-dao.over-blog.com/2013/10/glossaire-des-termes-désignant-les-exercices-de-santé-chinois-aujourd’hui-sous-l’appellation-qi-gong.html

  YI JIN JING ;  l'un des "classiques" du qi gong sous son aspect symbolique

http://corps-souffle-dao.over-blog.com/yi-jin-jing-symbolisme.html

SUR LES BIENFAITS DU QI GONG : cliquez ci-dessous
http://www.passeportsante.net/fr/therapies/guide/fiche.aspx?doc=qi_gong_th

_______________________________________________

Lire la suite

Bouquets de santé

15 Août 2017 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #Les RECETTES

 
tigre_cuisinier.jpgUne belle journée ensoleillée est propice à la cueillette des simples ! Faisons provision de quelques bouquets de sauge avant l'hiver.

sauge.jpg

Assurez-vous que les plantes soient bien sèches afin qu’elles se conservent aux mieux. Coupez les tiges, supprimez les feuilles jaunies ou abimées, et enlevez tout ce qui se câchent sous les feuilles (toiles d’araignées, insectes, escargots)
 
La sauge vient du latin salvare (guérir), elle appartient à la famille des labiées tout comme la menthe, la lavande, le thym, la sarriette, le romarin et bien d’autres…C’est une plante tonique, et même un peu plus, elle est donc déconseillée aux sanguins.
 
bouquets-suspendus-sauge.jpgConfectionnez des petits bouquets afin de pouvoir les suspendre, la tête de la plante vers le bas. 

bouquet-sec-sauge.jpgLaissez sécher, ensuite conservez les feuilles dans des pots hermétiques, attention les plantes séchées ne conservent que quelques mois leurs propriétés.
 ___________________________________________________
A LIRE :
Mon herbier de santé M.Mességué Laffont Tchou 1975
____________________________________________________
Lire la suite

Les origines profondes du tai ji quan (tai chi chuan)

3 Août 2017 , Rédigé par T.lambert Publié dans #HISTORIQUE DU TAI JI QUAN (tai chi chuan)

  

 WANG  YEN NIEN attribue l’origine du taiji quan aux principes de Laozi exprimés dans le Dao De Jing (le classique de la voie et de la vertu) ; « Pour atteindre le plus haut degré de souplesse, concentrez votre souffle » Il nous a semblé important de livrer à votre réflexion quelques autres  pensées attribuées au vieux maître  (Laozi)

   

Chapitre X

 

 «  L’âme spirituelle doit commander l’âme sensitive.

 

 Si l’homme conserve l’unité, elles pourront rester indissolubles

 

 S’il dompte sa force vitale et la rend extrêmement souple, il pourra être comme un nouveau-né… »

     

Chapitre XXVI

 

 «  Le grave est la racine du léger ; le calme est le maître du mouvement »

 

   Chapitre XLV

 

  « Le mouvement triomphe du froid ; le repos triomphe de la chaleur »

   

Chapitre LXXVI

 

 « Quand l’homme vient au monde, il est souple et faible ; quand il meurt, il est roide et fort . Quand les arbres et les plantes naissent, ils sont souples et tendres ; quand ils meurent, ils sont secs et arides.
La roideur et la force sont les compagnes de la mort ; la souplesse et la faiblesse sont les compagnes de la vie ».

   

Chapitre LXXVIII

  « Parmi toutes les choses du monde, il n’en est point de plus molle et plus faible que l’eau, et cependant, pour briser ce qui est dur et fort, rien ne peut l’emporter sur elle.
Pour cela rien ne peut remplacer l’eau.
Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort ; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur . Dans le monde, il n’a personne qui ne connaisse (cette vérité), mais personne ne peut la mettre en pratique… » 

 

                 A partir de cette influence majeure, l’art martial du taiji quan a pris forme, modelé par de nombreux personnages pour enfin parvenir jusqu’à nous, le tableau ci-dessous présente les grandes figures à l’origine du taiji quan de l'école Yang.

       

 

 ____________________________________________ 

 Sources :

LAO-TSEU TAO TE KING  Mille et une nuits traduction Stanislas Julien

Yangjia michuan taiji quan Wang Yen Nien tome 2  

__________________________________________________         

 

 

Lire la suite