Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Taiji quan et symbolisme ; le singe

18 Décembre 2011 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #TAIJI QUAN ET SYMBOLISME ; LE SINGE

singe.jpgL’aspect symbolique de cet animal recouvre de nombreux domaines : arts martiaux, littérature, astrologie, art.

 

          Le singe est considéré comme l’ancêtre du peuple tibétain, Avalokiteçvara sortit de sa paume un singe, celui-ci par son union avec une démone métamorphosée en magnifique femme donnèrent naissance à six êtres mi-hommes, mi-singes qui devinrent des hommes. Ils sont le résultat de la compassion du singe face à l’amour de la démone. Ces enfants reçurent  de leurs parents les dix vertus des hommes et de la part des dieux ; graines, or et pierres précieuses.

 

LE SINGE ; L’UN DES DOUZE ANIMAUX DU ZODIAQUE CHINOIS

 

 Tableau récapitulatif des associations des shi er shu (douze animaux ou douze catégories)  

 

  branches terrestres

            Le singe est donc associé à la branche terrestre CHEN, à la tranche horaire 15h17h, à l’énergie Shao yang, à la vessie, au feu ministériel.

 

 

LE SINGE PELERIN

 

Xiyouji  littéralement : « Le Voyage en Occident », traduit également par « Le Roi des singes », ou bien « La Pérégrination vers l'Ouest », ou encore « Le singe pèlerin » et aussi « Le voyage en Occident »  est un roman de Wu Cheng'en ou Wou Tch’eng-en (1505-1580). voyage-vers-l-occident.jpg

 

Ce texte fait partie des « quatre livres extraordinaires » qualité qu’il partage avec « L’histoire des trois royaumes », « Au bord de l’eau », et « Le rêve dans le pavillon rouge ».Il décrit l'expédition en Inde, au VIIe siècle, du bonze Xuanzang (602-664) accompagné par un singe Sun Wukong, le cochon Zhu Bajie, et le bonze Shaseng

 

Ce singe est certainement lié à Hanûma ou Hanûman de l’épopée indienne du Ramâyâna, conseiller et général du roi-singe Sugriva, Hanûma atteint finalement l’état de Bouddha.

 

 

 

 

 

    

LES TROIS ASPECTS DE LA SAGESSE

 

 

          Si on lui reproche de ne pas être capable de fixer son esprit ; l’esprit étant comme le singe passant de branche en branche, goutant un fruit puis le jettant, insatiable comme peut être le mental.

 

C’est pourtant lui que l’on choisit afin de représenter la sagesse ;

  les-trois-singes.jpg

Ne rien dire, ne rien entendre, ne rien voir... 

 

  

 

 

LE SINGE DANS LES ARTS MARTIAUX ; expert en bâton comme le présente le singe pèlerin

   

 

Deux mouvements sont rattachés au singe dans le style Yangjia michuan taiji quan ; « Le singe bat en retraite » et « Le gibbon offre des fruits ». Le geste « Le singe bat en retraite » s’effectue en reculant comme le précise la dénomination du mouvement. La théorie des cinq éléments permet de classer les caractéristiques des gestes issues des formes martiales, voici sous forme de tableau les associations qui se rapportent à notre singe

 

Essai de tableau récapitulatif des techniques se rapportant au singe

 

Technique de mains

Technique de pied

Arme favorite

Déplacement

Stratégie

Pique des doigts[1]

Coup de pied

Bâton

Arrière

Latéral

Chute

Esquive Fuite Ruse Tromperie

 

« Le gibbon offre des fruits » s’exprime par un coup de talon effectué de manière frontale tandis que les deux mains rejettent quelque chose devant soi, le mouvement précédent en position basse permet de ramasser quelque chose à terre (sable, terre ou autre) Le geste des deux mains consiste donc à jeter au visage de l’adversaire quelque chose propre à l’aveugler quelques instants ou tout au moins à détourner son attention. La ruse est attribuée au singe, les boxes du singe présentent de nombreuses techniques exprimant la fuite qui cache en fait une esquive doublée d’une contre-attaque redoutable et aussi de quelques coups-bas.

 

Le fait d'offrir des fruits est peut être aussi une allusion au singe Sun Wukong du Voyage en Occident  qui dans un épisode de la saga vole des pêches d’immortalité et s’en délecte…Peut-être est-ce ces mêmes fruits qu’il offre…

 

 


 

Sources :

 

Dictionnaire des symboles J.Chevalier A.Gheerbrant

Le symbolisme animal J.P Ronecker

Les symboles du Bouddhisme Tibétain R.Beer

Yangjia michuan taiji quan tome 1 Wang Yen-Nien

 

Il existe de nombreuses publications, représentations théâtrales, films reprenant peu ou prou l’histoire de Wukong, en voici quelques unes :

.

Le singe pèlerin de Wou Tch’eng-en Petite Bibliothèque Payot (roman)

Le voyage en Occident Chen Weidong Peng Chao  Editions Xiao Pan (BD)

Le dieu singe Morvan Jian Yi Editions Delcourt (BD)

Le royaume interdit  de Rob Minkof avec Jet Li et Jackie Chan (DVD)

 



[1] Technique partagée avec le serpent ;  « le serpent darde sa langue » dans le style Yangjia michuan taiji quan

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article