Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Cinéma ; 18 août sortie de Karaté Kid

29 Juillet 2010 , Rédigé par lebambou Publié dans #CINEMA ; FESTIVALS ; SPECTACLES

Sortie au cinéma le 18 août 2010 du film Karaté Kid réalisé par Harald Zwart
Avec Jaden Smith, Jachie Chan

Remake du premier opus Karaté Kid de 1984, l’histoire est simplement transposée en Chine et le maître d’arts martiaux joué par  Jackie Chan est ici un expert de kung-fu. Il semble évident qu’un chinois ne pouvait pas jouer le rôle d’un expert en karaté, pourtant le film reprend  le même titre que le premier opus de l’anthologie Karaté Kid, affaire de production sans doute.

pellicule.jpg

Pour les fans, profitez-en pour revoir les Karaté Kid I, II, et III qui décrivent la relation entre un jeune disciple  Daniel LaRusso (Ralph Macchio) et son maître Kesuke Miyagi (Pat Morita) expert du karaté d’Okinawa ; fraicheur garantie !

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

SHIHAN 09/09/2010 10:50



            Ce
« karaté kid » new look est bien de la même veine que l’opus 1 ; une histoire de relation filiale transposée au 21ème
siècle en Chine avec les plus beaux décors qui soient, des hauts lieux culturels et maintenant touristiques ; la Cité Interdite, la muraille de Chine et les monts Wudang. Quelques scènes du film mettent en  avant les techniques des monts Wudang et participent ainsi à la promotion des boxes internes inspirées par le lieu. A la suite des moines du monastère de Shaolin qui se plaçaient au centre de la promotion des arts martiaux chinois même si un ton en dessous le style Chen de taiji quan a joué aussi ce rôle et ainsi attirer de nombreux adeptes, voici les monts Wudang qui se
trouvent propulsés en avant à travers cette grosse production américaine. L’opus 1 (karaté kid 1) avait entrainé un énorme engouement des jeunes
américains pour le karaté, il s’étaient  précipités sur les cours de karaté déclenchant une forte
augmentation des pratiquants aux Etats-Unis, on peut penser que ce même phénomène pourrait se reproduire vis-à-vis des cours de gongfu wushu, bienheureux ceux qui proposent actuellement des cours de kung fu pour les enfants ! Il faut
savoir que la Chine possède en réserve un autre haut lieu relié aux arts martiaux qui n’a pas encore été exploité, les monts Emei, alors !


            Si la version
première présentait l’art martial comme un art de défense et de formation de l’individu, le discours prévaut également dans « The karaté
kid » et va un plus loin en faisant déclarer à Jackie Chan que c’est aussi apprendre à devenir ami avec son ennemi, pouvons-nous y voir ici
une phrase politique, dans un monde où la guerre fait rage (militairement et économiquement)  The karaté
kid lance aussi un message de diplomatie et de paix.


            Au centre de
cette relation de maître à élève se trouve le kung fu, les scènes qui décrivent l’apprentissage du jeune apprenti sont plus chargées de sens qu’elles
n’y paraissent au premier abord, si l’exercice de la veste peut sembler être avant tout un rappel de la discipline, il apparaît au fur et à mesure des scènes sur ce même sujet qu’il résume à lui
seul le contenu de la pratique ; s’il montre qu’il peut contribuer à développer endurance, concentration, attitude, et qualités martiales il va plus loin en démontrant que l’obéissance ou
plutôt la confiance accordé à l’enseignant par l’élève allié au respect qu’il lui doit et qu’il doit aux autres est l’essence même du kung fu,
qualité qui quand elle est comprise s’exprime dans tous les gestes et les situations de la vie quotidienne. A méditer !


 


SHIHAN