Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

Historique de l'école Yang du tai ji quan (tai chi chuan) : Yang Jian Hou et Yang Chen Fu

25 Juin 2018 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #HISTORIQUE DU TAI JI QUAN (tai chi chuan)

 

YANG JIAN HOU

(1839-1917) 

  

NE LEGUER QU'A

UN SEUL

 

          Il est l’un des trois fils de YANG LUCHAN. C’est lui qui initia aux « secrets » de la famille Yang ZHANG QINLIN poutant étranger à la famille.

 

 

 

YANG JIAN HOU enseignait la forme simplifiée de 81 mouvements que son père YANG LUCHAN lui avait appris ; la « grande forme » restait tenue secrète, pourtant ce fut ZHANG QINLIN  qui fut choisi afin de recevoir l’enseignement secret de la famille Yang ; ici encore YANG JIAN HOU respecta la tradition en ne léguant qu’à un seul…

 

SAISIR LA QUEUE DU MOINEAU !

 

On raconte de nombreuses anecdotes sur ses capacités martiales, en voici une sur sa capacité d’écoute et de décontraction. Il pouvait empêcher un oiseau posé sur son bras de s’envoler simplement en relâchant son bras à chaque fois que l’oiseau cherchait un point d’appui pour s’élever. Cette anecdote est certainement à l’origine de la dénomination du geste « saisir la queue du moineau » de l'enchaînement de l'école Yang. Ce geste n’apparaît que dans les enchaînements de l’école Yang, dans les enchaînements de l’école Chen, il n'est pas fait mention d'un mouvement nommé « saisir la queue du moineau »

 

 D’après son fils YANG CHEN FU[1] , il aimait utiliser les « classiques » du taiji quan lors de ses explications sur la pratique. Il citait souvent ces principes :

 

« Les pieds, les jambes, et la taille bougent toujours de concert »

 

« Il faut avoir les pieds enracinés, les jambes décontractées, la taille comme un gouvernail, et les doigts vivants » 

 

  

YANG CHEN FU (1883-1936)  

  LA DIFFUSION DU TAIJI QUAN

 

YANG CHEN FU fut l’initiateur de la diffusion du taiji quan à grande échelle et de son développement en tant que technique de santé, son enseignement résonne encore à travers le monde.           

 

Fils de YANG JIAN HOU, il est le créateur de l’enchaînement en 108 mouvements.  YANG CHEN FU simplifia ou améliorera (selon certains) le taiji quan  qu’il apprit de son père[2], cette forme d’ailleurs est certainement aujourd’hui la forme de taiji quan la plus pratiquée dans le monde. 

  

   

LE TAIJI QUAN ; TECHNIQUE DE SANTE  

              

Selon WU YING HUA, maître de l’école Wu, YANG CHEN FU, YANG SHAO YOU et WU JIAN QUAN enseignèrent à partir de 1911 à « l’institut de recherche athlétique » à Bejing (anciennement Pékin) Pour cela les formes ont été modifiées pour être accessibles au plus grand nombre.

N’oublions pas que l’enseignement prodigué à l’intérieur des clans était à l’origine destiné à des experts dont certains étaient des professionnels qui louaient leurs services. YANG CHEN FU a voulu contribuer à rétablir la santé au peuple chinois ravagé par l’opium et épuisé par les conflits internes et externes de la Chine. 


 

Sources
Yangjia michuan taiji quan vol 1 et 2
bulletin amicale du Yangjia michuan
Sources photos
Tai-chi chuan illustrated Yearning K.Chen
Livre de poche des bases essentielles du Yangjia michuan taiji quan
  
    ______________________________________________  
[1] Voir p 97 les treize traités de Maître Cheng sur le T’ai chi ch’uan
[2] la forme simplifiée de 81 mouvements

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article