Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ASSOCIATION LE BAMBOU

RECETTE DE PRINTEMPS : soupe à l'ortie

20 Avril 2017 , Rédigé par T.Lambert Publié dans #RECETTES DE PRINTEMPS

 

 

POTAGE A L'ORTIE

        

Cueillir les jeunes feuilles de la plante sans arracher le plant. Pour éviter ces poils urticants, munissez-vous de gants pour cueillir les feuilles.

 

 Lavez les

Laissez revenir un moment, puis ajouter l'eau, le sel, le poivre, un peu de sarriette, quelques pommes de terre et laissez cuire à feu doux une vingtaine de minutes dans un peu d'eau.

A déguster moulinée ou comme tel, les feuilles sont d'une extrême douceur quand elle sont cuites.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maous Artiste Defiant L'Olibrius 16/06/2009 09:41

Je me permets de te mettre en lien sur un de mes articles pour ta soupe aux orties. Car je ne souhaite pas détaillée la recette... qui est si bien expliquée chez toi.
Amicalement, Maous

lebambou 16/06/2009 17:18


Hello,

Merci pour la mise à l'index, j'ai fait un tour rapide de ton blog, intéressant !

Cordialement

Thierry


cerise 10/04/2009 22:07

moi quand j'en trouve( il faut que je change de région) je les mets plutôt en fin de cuisson, quand les pommes de terre sont cuites, mais de toutes façons c'est toujours trop bon la soupe d'orties !!
Quand on a la chance d'en avoir près de chez soi, dans un endroit pas pollué bien sûr, il faut en profiter !

lebambou 11/04/2009 10:30


Hello,

Tout le monde connait la mauvaise réputation de la Normandie en terme de climat, parmi les choses positives, nous trouvons l'eau (je ne dis pas humidité). Les orties se plaisent à l'ombre et dans
les leux humides, l'ortie fait donc partie des plantes communes de notre région.

Sur la réputation de la Normandie toujours sous la pluie, c'est évidemment des mauvaises langues qui propagent cette rumeur, pour preuve l'utilisation de panneausx solaires est très possible,
l'ensoleillement est contrairement à ce que l'on pense très suffisant, comme quoi... 


Thierry